Cette décharge intense présente-elle un danger quelconque ?

En effet, l’utilisation du taser peut présenter un danger , et ce par plusieurs raisons. Ces conditions s’appliquent de même a des cas différents.

L’électrisation d’un sujet ,  au niveau du cœur peut rapidement devenir dramatique, particulièrement si celle-ci intervient au moment de l’onde t (Onde T correspond à l'essentiel de la repolarisation (la relaxation) des ventricules. En effet , celle-ci empêche alors la relaxation des ventricules du cœur (cavité ou se trouve le sang )et par conséquent nuit à la circulation du sang dans celui-ci . Il y a donc un risque de fibrillation ventriculaire très élevé (trouble du rythme cardiaque).

L’individu subirait alors un arrêt du flux sanguin , ce qui aurait pour conséquence la mort du sujet ou des lésions irréversibles sur celui-ci. Ce cas n’arrive que cependant très rarement et sur des sujets en mauvaise santé.

( Image illustrant la fibrillation cardiaque)

qsd1.png

Néanmoins, toute personnes consommant massivement de la drogue ( comme par exemple la cocaïne )présentent des lésions au préalable au cœur. Ces dernières impliquent un risque de fibrillation ventriculaire beaucoup plus important.

( Dèces d’une personne sous l’effet de la drogue)

qsd2.png

De plus , des individus présentant des pathologies déjà à la naissance au cœur sont aussi bien plus vulnérables aux décharges de taser et au risque de fibrillation ventriculaire.

Le taser, si il est utilisé  sur des femmes enceintes s’avère de même très dangereux , allant même jusqu’à pouvoir  entrainer la mort de l’enfant. En effet , un courant non mortelle pour un adulte peut s’avérer dangereux pour un enfant non née. Des enfants en bas âge seraient de même plus vulnérable aux décharges de taser et aux risques qu’elles entrainent.

qsd3.png

Une possibilité de blessure plus superficielle est également envisageable : celui de la brulure. En effet, lors du déplacement des ions dans le corps et par conséquent le changement de potentiel, les ions produisent un échauffement. Ainsi , des brulures superficielles peuvent apparaitre.

qsd4.png

Le taser présente également un risque indirect : lors d’une intervention au taser, l’individu touché tombe et peut par conséquent souffrir de l’environnement alors présent comme par exemple un trottoir. Une personne présentant un danger minime pour la société peut donc se rompre le coup et décédé brutalement suite à une décharge de taser.

Pour finir, ici la Conclusion.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×